JDev 2015

La JDev est un réseau des acteurs du développement logiciel au sein de l'enseignement supérieur et de la recherche dont sa mission essentielle est de favoriser les échanges : soutien aux réseaux régionaux dans leurs actions, offre complémentaire d’actions et de formations, lien entre la communauté et les tutelles afin de remonter les réalités du terrain.

Thumbnail

Les sessions

Durant ces journées, j'ai eu l'occasion de participer à différentes présentations et ateliers. Voici le détail:


Une usine logicielle pour industrialiser le développement, l'intégration continue et le déploiement avec des conteneurs

Le principe de cet atelier était de nous démontrer les avantages de l'architecture orientée MicroServices par rapport à SOA (Service Oriented Architecture). Pour être honnête, je ne voyais pas la subtilité entre ces différentes architectures mais il s'avère que celle de MicroService comporte de beaux avantages.

SOA limite la communication entre les services avec l'utilisation d'orchestrateurs. Ceux-ci organisent les services afin d'éviter les appels direct entre-eux, et obligent chaque entrées/sorties à passer par eux. Quant à MicroService, les orchestrateurs existent toujours mais leur rôle est d'orienter seulement les communcations. Les services peuvent se répondre directement.

Microservice a pour principe de faire de chaque fonctionnalité un service indépendant alors que SOA favorisera l'implémentation des fonctionnalités au sein d'un gros service afin de simplifier les communications (orchestrateur); le problème du choix du langage doit correspondre du coup à chacune des fonctionnalités.

Plus les services sont petits et autonomes, et plus il est facile de les corriger, tester et deployer.

Bilan :

  • Autonomie : Les services doivent être évalués indépendamment sans que l'un compromette l'autre. (Code source, depôts, etc ..)
  • Scalabilité : Sachant que chaque service est désormais autonome, il est possible d'augmenter le nombre de services aux besoins avec peu de configuration
  • Choix du meilleur language pour chaque service : l'hétérogénéité des solutions techniques masquée derrière l'API.
  • Favorise l'utilisation de machine virtuelles (conservation de l'autonomie).


Les technologies du Web des Données

L'atelier présentais l'utilisation de RDF (Ressource Description Framework) ainsi que ses formats et ses utilisations. Nous avons vu ce qu'était un triplet, de quoi il est composé, comment nous pouvons créer les notres et les interroger.

Tout d'abord, à quoi ça sert ? Je vais prendre l'exemple qui a été prit lors de l'atelier : selon le contexte, un mot peut avoir diffentes significations; par exemple : un fouet. En cuisine ou en équitation, le sens varie alors que son orthographe non; et les moteurs de recherche actuels sont incapable de faire la distinction entre ces deux sens. Le but de RDF est donc de créer des dictionnaires à partir d'existants et de rajouter du sens. Chacun de ces mots est appellé triplet. Un triplet est composé d'un Sujet, d'un Prédicat et d'un Objet.

Une fois votre ressource créée, vous pouvais l'interroger avec des requêtes SPARQL et remonter dans l'ensemble des dictionnaires hérités. À la fin, vous participer la création d'un gigantesque graphe répertoriant toutes les entités.


Docker et orchestration

Une petite initiation à Docker pour finir le JDev directement présentée par un membre de la docker team de San Francisco, J.Petazzo. Par où commencer ? Docker est tout simplement génial !
Pour ceux qui ne connaissent pas Docker : Docker | Présentation

Lors de l'atelier, nous avons pu tester le rapport entre limite logiciel et limite du serveur. Il arrive souvent que le logiciel atteigne sa limite de performance alors que le serveur est peu utilisé. Docker permet de dupliquer facilement ses logiciels pour profiter pleinement des ressources serveurs allouées.

Un des points qui m'a beaucoup plus sur Docker, c'est son fichier de configuration pour créer et déployer une machine virtuelle. C'est très simple d'utilisation et ce fichier est versionnable ce qui rend accessible l'architecture réseau aux développeurs.

Il est possible de générer des machines virtuelles spécifiques et pré-configurer grâce au DockerHub.

Pour finir, grâce à Swarm (actuellement en Alpha) il sera bientot possible de créer des clusters facilement à partir des containers.

Bilan :

  • Facilite de deploiment : génération de machines viruelles à partir d'un fichier de configuration versionnable
  • Scalabilité : Duplication des machines


Conclusion

Ce Jdev a été très enrichissant pour moi car j'ai pu voir l'étendue de certaines technologies notamment Docker. Je compte prendre le temps de mieux me former afin de pouvoir les intégrer à mes projets. Malgré quelques problèmes d'organisation et de climat, les sessions se sont plutôt bien déroulées, même si certaines n'ont pas été à la hauteur de mes exigences. Sur ce, j'ai garé mon aligator en double file. Tchou !



  Le 10 Juillet 2015

Restez en contact

J'accepte régulièrement de nouveaux clients. C'est avec plaisir que je vous servirais.

Vous avez un projet à estimer, une demande de devis ou vous souhaitez être formé sur un domaine précis ? N'hésitez pas à me contacter et je vous répondrais avec plaisir dès que possible. Ne soyez pas timide ! Vous pouvez me rejoindre ci-après sur la plupart des réseaux sociaux si vous souhaitez me connaitre davantage.